Les aides financières disponibles pour l’achat d’un poêle à pellets

pellets de qualité

Les aides financières disponibles pour l’achat d’un poêle à pellets

Vous souhaitez acheter un poêle à pellets pour vous chauffer de manière écologique et économique ? Sachez que votre investissement peut être vite rentabilisé, non seulement grâce au rendement important des granulés de bois, mais aussi grâce aux nombreuses financières qui existent pour cet achat.

La prime énergie

Total propose une prime énergie pour toutes les personnes qui souhaitent acquérir un poêle à pellets. Pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire sur le site de la prime énergie et d’y déposer le dossier avant de signer le devis d’installation du poêle à pellets. Vous devez également faire réaliser les travaux d’installation par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Attention, la certification doit être encore valide à la date du devis.

En outre, vous devrez acheter un poêle à pellets au rendement énergétique supérieur ou égal à 70 %, avec une concentration en monoxyde de carbone des fumées inférieure ou égale à 0,3 % et un indice de performance environnementale inférieur ou égal à 2. Tout appareil de chauffage à pellets labellisé « Flamme verte » correspond aux conditions. En même temps, vous pouvez améliorer l’optimisation de l’usage de l’appareil en optant pour des pellets de qualité.

Total ne vous accordera la prime énergie que si vous n’avez pas envoyé de dossier auprès d’un autre programme CEE. Si par ailleurs, Total découvre après que vous aviez envoyé un dossier et reçu une prime, les deux primes seront annulées. Autant ne pas courir le risque !

Enfin, il est important de noter que pour recevoir la prime énergie, votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

La prime reçue sera versée sous forme de remboursement direct en euros, ou de bons d’achats ou avantages fidélité. Son montant va varier en fonction de la nature de votre achat, mais aussi de votre lieu de résidence ou des revenus de votre ménage.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

De même que pour la prime énergie, toute personne souhaitant acheter un poêle à pellets, pour installation dans un logement achevé depuis plus de 2 ans par un professionnel certifié RGE, pourra bénéficier du CITE. Attention, comme précisé ci-dessus, les deux ne sont pas cumulables.

Le crédit d’impôt accordé pour l’achat d’un poêle à pellets s’élève à 30 % du montant de l’équipement (hors main d’œuvre). Il est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple.

Comme pour la prime énergie, l’appareil de chauffage doit posséder des performances équivalentes aux appareils labellisés « Flamme verte » pour être éligible.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ est proposé aux personnes qui comptent mener des travaux de rénovation thermique dans un logement construit avant 1990. Son montant varie selon le nombre de travaux à effectuer : il est de 20 000 € pour 2 travaux (remboursable sur 10 ans) et de 30 000 € pour 3 travaux (remboursable sur 15 ans). Il est cumulable avec le CITE si le revenu de votre foyer est inférieur à 25 000 € pour une personne seule et 35 000 € pour les couples.

Attention, pour en bénéficier, vous devez prévoir au minimum deux travaux. Profitez donc de l’installation de votre poêle à granulés pour faire des travaux d’isolation thermique aussi, par exemple !

Le taux de TVA réduit à 5,5 %

Depuis le 1er janvier 2014, toute personne entreprenant des travaux dans sa résidence principale ou secondaire (achevée depuis plus de 2 ans) est éligible au taux de TVA réduit à 5,5 %. Ce taux de TVA réduit concerne non seulement l’équipement matériel, mais aussi la main d’œuvre requise pour l’installation. Un avantage financier certain quand on sait que le taux de TVA sur les granulés est à 10 % ! Les conditions pour en bénéficier sont les mêmes que pour le CITE ou la prime énergie.

Les aides de l’ANAH et des collectivités locales

Enfin, l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) propose des aides pour les foyers modestes qui souhaiteraient d’équiper d’un poêle à pellets. Les conditions pour en bénéficier, outre des conditions de revenu, sont les suivantes :

  • Le logement doit dater de plus de 15 ans
  • Vous devez faire réaliser les travaux par des professionnels certifiés RGE

La subvention s’élève entre 35 % et 50 %, en fonction des revenus du foyer.

De même, les collectivités locales peuvent proposer des aides : il suffit de vous renseigner auprès de votre Agence départementale d’information sur le logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *